Chevalier du Dragon

Release Date : Publisher :

Chevalier du Dragon [ Free to Play ]

Chevalier du Dragon
Nouveau venu dans la sphère OpoGame, chevalier du Dragon est une surprise en demi-teinte. On réservera ce titre à ceux qui désirent vraiment farmer sans se soucier de l’histoire, au sein d’un environnement navigateur et de graphismes plutôt sympas.

Univers et Ambiance

Chevalier du Dragon offre une histoire formidable, rédigée par les plumes les plus fines de l’ouest et surtout a su s’offrir une traduction digne des plus grands chefs d’œuvre, qui ferait saliver, même, le grand Hollywood.

Non.

Comme de très nombreux MMORPG gratuits récents, Chevalier du Dragon n’est pas un chef d’œuvre littéraire, il n’apporte même pas une histoire intéressante à suivre, car la traduction française a été largement bâclée.

C’est dommage, car Chevalier du Dragon aurait pu offrir un moment agréable et une pause ludique facile à pratiquer. Le jeu tourne facile sur un navigateur, sans aucun téléchargement et se montre mignon avec sa 3D isométrique plutôt bien foutue.

On oubliera donc entièrement le contexte qui pourrait pousser un joueur à pratiquer Chevalier du Dragon, car cela n’entre vraiment, mais alors vraiment pas en ligne de compte.

On créera rapidement son perso en quelques clics, puis on partira remplir des quêtes malheureusement très linéaires, mais heureusement trépidantes et riches en monstres et horreurs de toutes sortes.

Quelques images

Forces du jeu

La création de perso se fait rapidement, car Chevalier du Dragon propose uniquement deux classes, un mage ou un chevalier. À partir de là la création est très basique et permet de se lancer dans le jeu rapidement.

Selon la progression on pourra ajouter de nouveaux éléments à son équipe qui pourra compter jusqu’à 5 membres. Il faudra choisir son équipe judicieusement, car les atomes crochus de certains membres donnent lieu à des bonus et à des combos uniques. Une bonne idée qui permet de respirer un peu au sein de la grande linéarité de Chevalier du Dragon.

On trouve également toute la progression par points d’expérience, item et skills qui est traditionnelle de la très grande majorité des MMORPG actuels.

L’aspect social est également bien géré avec interactions politiques, guildes (quoiqu’un peu vides pour le moment), montures personnalisables et mariages entre joueurs. De bonnes idées donc qui parviennent à raviver un peu l’intérêt pour ce jeu.

Les combats quant à eux sont gérés au tour par tour, comme les RPG à l’ancienne et peuvent proposer tant du PvE que du PvP. Il s’agit bien entendu du point fort de Chevalier du Dragon, car les donjons et à nettoyer et trésors à) découvrir sont le pilier central du gameplay.

Un bémol cependant en raison de la cash boutique qui a tendance à être très présente.

Sign In

Lost Password

Partagez
+1
Tweetez