Star Conflict

Release Date : Publisher :

Star Conflict [ Free to Play ]

Star Conflict
La guerre, la guerre ne change jamais… par contre on peut changer d’arme ou d’engin. Après toute une tripotée de World of Quelquechose, Gaijin nous offre Star Conflcit, l’espèce de World of Space qui manquait à leur catalogue. Vous aimez les combats spatiaux en offre free-to-play équilibrée : ça se trouve par ici.

Univers et Ambiance

Le Secteur 1337 a été la source de nombreuses convoitises. Depuis que l’humanité s’est lancée à la conquête de l’espace lointain, aucun secteur n’a recelé plus de mystère et plus de richesses. Il abrite les reste d’une civilisation très avancée depuis longtemps disparue.

Bien logiquement ces trésors auxquels on ne devrait pas toucher sont la convoitise de tous : militaires, pirates, scientifiques, marchands et autres. Principalement 3 factions s’affrontent dans ce secteur : l’Empire, la machine de guerre rouleau compresseur, la Fédération, un amoncellement de hippies baba cools rebelles, et Jericho, des scientifiques barrés et décidément très dark.

Tout ce joli monde s’étripait sans encombre, jusqu’à ce qu’un virus commence à frapper : le virus Liu. Ce dernier transforme les humains, en ce qui est nommé biomorphes. Très rapidement les biomorphes sont épaulés par de mystérieux aliens : les Crystallides.

Durant une dizaine d’année, la technologie alien a été le sujet de profonds débats au sein de l’humanité. L’Empire refuse de s’en servir et détruit tout, Jéricho au contraire veut s’en servir pour son propre avancement, tandis que la Fédération se place bien logiquement au milieu.

C’est là que le jeu commence, ou en tout cas si vous prenez l’histoire actuellement.

Quelques images

Forces du jeu

Star Conflict est proposé par Gaijin et ça se sent. On retrouve toutes les ficelles utilisée dans World of Tanks, transposées, parfois à la va-que-je-te-pousse, au monde space opera.

On débute en choisissant sa faction, sa spécialisation et en découvrant son hangar. Oui, on retrouve le fameux hangar, véritable HQ de World of Tanks. Cependant, ici, le hangar est plutôt mal fichu, brouillon et vraiment mal organisé. Au final si on a joué à World of Tanks on est comme un poisson dans l’eau, mais si l’on n’est pas familier avec le titre de Gaijin, on nage littéralement.

Le hangar va évidemment servir à améliorer son vaisseau spatial et à progresser le long d’un arbre technologique relativement bien fait.

Les améliorations se font on les payant avec la monnaie du jeu : la Synergie.

Le reste du jeu est effectué à combattre, soit en PvE, soit en PvP. Les deux modes, même s’ils sont hyper-répétitifs, sont plutôt bien faits.

Si le jeu est plutôt bien équilibré et qu’il n’y a aucune nécessité de passer à la caisse pour pouvoir s’amuser, il faut bien avouer que le titre ne devient vraiment intéressant qu’à un niveau relativement élevé.

Au final, Star Conflict est un bon petit jeu de space opera, qui ne pourra toutefois pas rivaliser avec les poids lourds du genre, qui, eux, sont loin d’être free-to-play.

Sign In

Lost Password

Share
+1
Tweet