Elvenar [ Free to Play ]

Elvenar
Elvenar est l’un des seuls city builder fantasy du moment. Proposé par InnoGames, ce jeu est agréable et convaincant. Si les fans du genre seront entièrement conquis par les mécaniques bien huilées du titre, les débutants trouveront peut-être le temps long.

Univers et Ambiance

Le monde d’Elvenar est ancien, très ancien. Il a connu des alternances de prospérité et de troubles. Jusqu’à ce qu’un cataclysme éradique la plupart des habitants du monde.

Après un très long moment, quelques citées renaissaient, coupées du monde et désirant repeupler le monde sans tomber dans les mêmes erreurs. Ces citées sont principalement peuplées d’elfes et d’humains.

Au fil de l’évolution de ces citées, et de la progression de la culture, de la magie et de la technologie, ces deux races découvrent qu’autrefois le monde était bien différent.

En effet, à force de travail et de concentration ils parviennent à raviver des races très anciennes, comme les nains, les fées, les orcs et gobelins, les elfes sylvains, les sorciers et dragons et les halfelins.

C’était cependant sans compter sur l’avidité et la cupidité des habitants d’Elvenar. En effet, une fois les citées ayant prospéré, les guerres recommencent et la compétition ne s’arrête pas.

Quelques images

Forces du jeu

Contrairement aux apparences, Elvenar n’est pas un RPG ! Enfin, pas entièrement, ou pas au vrai sens du terme. Elvenar est un city builder à l’ambiance héroic fantasy, proposé par InnoGames, habitué du genre.

Après quelques titres ayant connu un succès certain, comme Forge of Empires ou Tribal Wars, InnoGames tente d’allier high fantasy et gestion/stratégie.

Le jeu propose tous les bons tenants et aboutissants du genre, mais également les défauts habituellement constatés. En effet, l’arbre technologique est plutôt bien fait, les unités sont sympas et les bâtiments convainquant, mais la progression est longue, voire très longue si l’on ne passe pas par la cash boutique. Cette dernière ne donne pas un avantage net et direct, mais permet de gagner beaucoup de temps.

Le jeu propose bien entendu une gestion des ressources et de l’espace qu’il faudra doser finement, des choix inhérents à ses orientations technologiques et culturelles, mais également le recours à de puissantes races éteintes que l’on peut raviver.

On aura également droit à des combats PvP et PvE dont les graphismes sont plutôt bien foutus. Il s’agit de combats au tour par tour sur cases hexagonales très classiques, mais entièrement modélisés en 3D. Certes, la qualité ne défraye pas la chronique, mais elle est suffisamment élevée pour dénoter dans un jeu de ce genre.

Au final Elvenar apporte un peu de nouveauté dans le monde des city builder. InnoGames dévoile tout son savoir-faire à travers ce jeu agréable, prenant, mais à réserver aux fans de gestion/stratégie.

Sign In

Lost Password

0 Shares
Share
+1
Tweet